Tous les articles par webmasterA

🕯️ La Chandeleur

Share

Pour notre village, la Chandeleur est depuis plusieurs siècles, la principale manifestation hivernale.

Dimanche prochain, les Abadiens seront, comme chaque année, nombreux à participer au diverses festivités religieuses et profanes.

J’invite celles et ceux qui n’ont pas encore goûté à cette belle tradition, à venir partager ces bons moments de convivialité .

Comme de coutume les acteurs associatifs se sont mobilisés pour l’organisation de cette fête de la lumière : le Conseil des Prieurs pour les cérémonies culturelles le Comité des Fêtes pour l’apéritif d’honneur, agrémenté par les ganses préparés par l’Académie des Traditions.

De son côté le club bouliste proposera à midi sa fameuse boudinade. Un grand merci à tous ces bénévoles sans lesquels nos traditions ne pourraient perdurer.

Rendez-vous dimanche, place de l’église.

Générosité(s) abadienne(s) : Église de l'Abadie (vue d'ensemble)

Le Président,

Denis Saretta


L’histoire de la Chandeleur

La Chandeleur, autrefois « Chandeleuse », se fête le 2 février, soit 40 jours après Noël. Son nom vient du mot « chandelle ».

Ancienne fête païenne et romaine, la festa candelarum, ou fête des chandelles, était une fête annuelle mettant à l’honneur les morts.

Toute la nuit, les croyants parcouraient les rues de Rome en agitant des flambeaux. En 472, le Pape en fait une fête religieuse, qui deviendra la célébration de la présentation de Jésus au Temple de Jérusalem.

On organise alors des processions aux chandelles le jour de la Chandeleur. Il était alors de coutume pour chacun de ramener un cierge chez soi, en prenant bien soin de le garder allumé.

À l’Abadie, où l’on voue un culte à Sainte Claire, la chandeleur est devenue au fil du temps une fête religieuse célébrant la Sainte Vierge.

Entre-temps, une autre tradition a vu le jour : celle des crêpes !

Cette tradition se rapporte à un mythe lointain selon lequel si on ne faisait pas de crêpes le jour de la Chandeleur, le blé serait carié (malade) pour l’année.

Mais à l’Abadie, les ganses ont remplacé les crêpes. Cette pâtisserie de la chandeleur, symbolise le retour prochain du printemps et l’abondance espérée pour l’année en cours.